Marvel – Agents of SHIELD – Saison 1

Bon, on s’attaque à un mythe (pour moi) des séries télé : une production de Joss Whedon !!! Alors, oui, il y a eu Buffy, puis Angel, puis Firefly, puis Dollhouse et je pourrais vous expliquer pourquoi il est absolument indispensable de voir ces séries. Mais ce sera probablement l’objet d’autres billets. Alors que la saison 2 débute à peine, nous allons revenir sur la saison 1 de MARVEL Agents of SHIELD…

Les agents du BOUCLIER

Les agents du BOUCLIER

…et force est de constater que cette extension l’univers cinématographique Marvel avait tout pour plaire sur le papier. Elle permettait d’apaiser les fans en manque entre deux films. Elle bénéficiait de moyens financiers conséquents puisque Marvel a été racheté par Disney en 2009. La série est d’ailleurs tout naturellement diffusée sur Disney Cha ABC depuis septembre 2013 et vient d’achever sa première saison.

Cette série reprend les péripéties du SHIELD (Strategic Hazard Intervention, Espionage Logistics Directorate ?) juste après le film Avengers (2012, aussi de Joss Whedon). Bien qu’il soit évident que Marvel surfe par là sur l’immense succès de ce film au box office (plus d’un milliard de dollars de bénéfice), le postulat de départ demeure intéressant : que se passe-t-il quand Hulk, Iron Man et autres Thor ne sont pas là pour sauver le monde, ou plutôt comment éviter d’avoir recours à leurs services ? Et bien c’est aux petits gars du SHIELD.  de se coltiner la surveillance de la Terre au jour le jour. Ils sont la personnification des hommes en noir qui cachent les vérités sur l’existence de mutants et autres extraterrestre pour le « bien » de l’humanité.

Alors, au niveau de l’intrigue, je ne peux pas trop vous en dire car il y a vraiment un ou deux rebondissements très sympathiques en milieu et fin de saison. L’un des arcs scénaristiques principaux consiste donc à découvrir comment l’agent Coulson qui a, comment dire…  pris très cher dans le film Avengers… se retrouve à gambader joyeusement dans la série. Nous suivons donc le sémillant agent Phil Coulson (Clark Gregg) dans son combat contre les menaces (extra-)terrestres. Pour l’aider à accomplir sa mission à bord de son avion-cargo, il s’entoure d’une équipe de choc, en tout cas pour des humains. Ce sont vraiment des archétypes dans leur domaine de compétence :

  • l’agent(?) Skye : roublarde
  • l’agent Simmons : nerd scientique
  • l’agent Fitz : nerd scientifique
  • l’agent Coulson : paladin
  • l’agent May : bourrine de l’équipe, avec une +1 en poker face, affectueusement surnommée « la cavalerie »
  • l’agent Ward : beau gosse baraqué

Agents of shiekd - agentscast

Le soucis principal, même avec les rebondissements qui interviennent durant la saison, s’avère l’absence de personnalité des personnages, mis-à-part Coulson dont nous aurons l’occasion d’explorer la psyché durant la saison. Certes, ils sont le dernier rempart entre la terre et le restant de l’univers (ce qui implique beaucoup de pression tout ça…) et le sérieux est du coup de rigueur. Mais quand même, ça n’excuse pas l’écriture des dialogues qui sont la plupart du temps navrants. Ne parlons pas du scénario qui reste d’une platitude et d’une lenteur déstabilisante. Considérez mon désarroi : je suis un fanboy de Whedon et il nous sort une série toute fade.

Voilà, je ne vais pas m’étendre plus sur ces faiblesses (I want to beleive…). Je les impute potentiellement sur une écriture contrainte par ABC. Je ne vous conseillerai donc simplement, si vous êtes un fan de ce que fait Whedon, de laisser encore une chance à la série via la seconde saison. Si vous n’avez qu’une série de super-héros à choisir par contre, tester plutôt Arrow…